Rapports Bitdefender sur l'état des e-menaces

L’objectif de ce rapport est de fournir les résultats d'une enquête détaillée sur les menaces informatiques actuelles. Les experts en sécurité de Bitdefender® ont analysé et examiné en détail les menaces de chaque semestre, en se concentrant sur les vulnérabilités et exploits des logiciels, les différents types de malwares, mais aussi sur les mesures prises pour les combattre, la prévention contre le cybercrime, et l’application des lois. Ce rapport sur les e-menaces est principalement axé sur les dernières tendances, mais contient aussi des faits et données concernant les périodes d’investigation précédentes, ainsi que quelques prévisions concernant les prochains semestres. Ce document est surtout destiné aux responsables de la sécurité des systèmes d'information, aux administrateurs réseaux, aux développeurs de technologies de sécurité, aux analystes et chercheurs, mais il aborde également des problèmes intéressant une audience plus large, comme les petites entreprises et les particuliers soucieux de la sécurité et de l’intégrité de leurs réseaux et systèmes.


Rapport sur les e-menaces du 1er semestre 2012 - Introduction

Au cours du premier semestre, les vulnérabilités de type « zero-day » ont joué un rôle essentiel dans la diffusion de malwares, les packs d’exploits étant le vecteur d’infections le plus utilisé. Le dangereux exploit de type « zero-day » de l’environnement Java Runtime (CVE-2012-4681) a fait parler de lui et une preuve de concept a été ajoutée à Metasploit, qui a été rendue publique avant la publication d’un correctif.

En conséquence, trois milliards d’appareils fonctionnant avec Java ont été vulnérables à l’exploitation de code à distance pendant environ 48 heures. Un second exploit ciblant Internet Explorer 9 a frappé en septembre. Son utilisation réussie permettait de corrompre un système à distance avec l’installation du backdoor Poison Ivy. Ces deux exploits de type « zero-day » ont été utilisés dans des attaques incessantes de pointe.

2012 a connu des fluctuations quant à la proportion du spam présent dans les e-mails. L’année a débuté par une légère baisse des e-mails de spam, mais le spam a progressé de manière constante vers la mi-2012. Selon les données recueillies par le laboratoire Antispam Bitdefender, le second semestre a enregistré de nouveau une hausse, avec de petites variations vers la fin 2012. L’augmentation du nombre d’e-mails de spam a cependant diminué, de seulement 5%, atteignant environ 73% de l’ensemble des e-mails envoyés dans le monde.


  Télécharger Rapport sur les e-menaces au 1er semestre 2012 (pdf)
  Télécharger l'aperçu Résumé sur l'état des e-menaces au second semestre 2012 (pdf)