Un service d’ambulances paralysé par des malwares en Nouvelle-Zélande

December 2011


Un incident qui aurait pu être largement évité

Une infection de malwares a paralysé le système de réponses automatiques du centre de communication des ambulances de St.John en Nouvelle-Zélande. Le personnel a donc été obligé de traiter manuellement au téléphone tous les appels et toutes les demandes d’ambulance. Nous ignorons encore les conséquences de cette attaque et ne savons pas si tous les appels adressés aux urgences ont bien été récupérés.

La nature du malware et son mode de propagation sur le réseau demeurent inconnus, bien que les communications aient pu heureusement être rétablies relativement rapidement.

« Une solution antivirus protégeait les systèmes, mais certains services ont néanmoins été affectés, notamment ceux de la radiomessagerie. Les systèmes de secours ont pris immédiatement le relai lorsque le malware a été détecté et la charge de travail a du être gérée manuellement », a déclaréAlan Goudge, Responsable des Communications des ambulances.

 La brèche dans la sécurité provient sans doute d’une faille dans le système de protection et dans ce cas, les logiciels de sécurité utilisés devraient être remplacés par des solutions antimalwaresplus performantes, elle peut également provenir du non respect des politiques de sécurité, qu’il serait utile de renforcer.

 Pour retrouver Bitdefender en ligne et rester au fait de l’actualité des e-menaces, inscrivez-vous à nos fils d’information :

Tous les noms de produits ou d’entreprises mentionnés dans ce document le sont à titre purement informatif et sont la propriété, et éventuellement les marques, de leurs propriétaires respectifs.


Share This ON: